Facebook vimeo You Tube Dailymotion twitter google +
www.Wallonie.be Wallonie.be Plan Marshall 2.Vert

Indicateurs Complémentaires au PIB

En ce début d’un XXIe siècle qui multiplie les crises, ces indicateurs complémentaires au PIB sont de plus en plus souvent mis en avant, que ce soit par les médias, dans les contextes académique et scientifique ou au niveau des institutions internationales comme le G20, l’OCDE, le parlement européen, etc.

La Wallonie a décidé, dans le cadre du Plan Marshall 2.Vert , de développer de tels indicateurs afin de guider et d’évaluer l’action du gouvernement, en complément du PIB.

Le 26 mai 2011, le Gouvernement Wallon a défini une méthodologie et chargé le Ministre ayant le développement durable dans ses attributions, en étroite collaboration avec le Ministre-Président, d’amener une proposition de décision en la matière. Dans ce cadre, certains des termes de la décision ont été précisés.

Des indicateurs phares

Par indicateurs « de développement humain et d’empreinte écologique, complémentaires au PIB », on entend généralement des indicateurs phares, qui ont un potentiel de visibilité et d’efficacité communicationnelle comparables à celle dont jouit le PIB aujourd’hui, en complément à ce dernier. Il y a lieu, en ce sens, de discriminer ces « indicateurs phares » des tableaux de bords et batteries d’indicateurs de Développement durable au sens large qui sont utilisés pour le suivi des politiques de Développement durable.

L’Indice de Développement Humain, qui mesure des enjeux économiques et sociaux, et l’Empreinte écologique, qui mesure les limites écologiques, sont deux exemples les plus reconnus de ces indicateurs « phares ». Nous ne nous contenterons pas de prendre d’emblée ces deux indicateurs tels quels mais chercherons à définir, avec l’implication d’experts et un processus de participation citoyenne court, le / les indicateur(s) le(s) plus adéquat(s). Une fois ces indicateurs phares déterminés, il s’agira de rendre structurel leur calcul et leur publication par l’IWEPS (Institut Wallon de l’Evaluation, de la Prospective et de la Statistique).

Les étapes et la méthodologie ont également été définies.

1 - Tout d’abord, l’IWEPS a été en charge de dresser une première liste d’indicateurs et de préciser dans un canevas commun une série de caractéristiques relatives à ces indicateurs. Ce travail descriptif, listant 29 indicateurs « phares » décrits dans un document de 254 pages a été achevé en août dernier. Ce document, très complet, a depuis été publié par l’IWEPS dans une version actualisée disponible sur son site (Working Paper de l’IWEPS n°4 - http://www.iweps.be/working-paper-de-liweps-n%C2%B04).

2 - Le document de référence de l’IWEPS a ensuite été la base d’un travail impliquant un panel d’experts en matière d’indicateurs complémentaires, en ce compris des experts de l’IWEPS ayant participés à la première phase. Nous avons ainsi rassemblé 25 experts belges et français pendant trois jours avec pour objectif de caractériser ces indicateurs sur base de leurs expertises spécifiques. Ils ont défini 15 critères clés et passé en revue les 29 indicateurs proposés à travers ces 15 critères.

3 - Après le dossier descriptif de l’IWEPS et le travail critique des experts sur des indicateurs existants, la troisième étape du processus de décision sur ces indicateurs complémentaires au PIB implique un processus participatif citoyen court afin de contribuer à définir des enjeux et dimensions prioritaires à prendre ne compte.

Des travaux fins avec des panels de citoyens préexistent tant en Wallonie que dans les régions proches. En particulier pour la Wallonie ont peut citer le travail réalisé à L’IWEPS dans la cadre de la définition des indicateurs concertés de bien-être (cfr Working Paper de l’IWEPS n°3 - http://www.iweps.be/working-paper-de-liweps-n%C2%B03) et un travail avec des panels représentatifs de citoyens tel qu’il a été mis en œuvre dans la cadre de l’indicateur welbebe-bis Au-delà de ces travaux fins, il a été décidé de réaliser un site web interactif et accessible permettant de récolter plus largement les perceptions des citoyens et de la société civile permettant à tous de contribuer, de manière ludique, à des choix de priorité entre 18 « dimensions » essentielles, définies par l’IWEPS.

Sur base de ces travaux et d’évaluations de faisabilité, une note précisant des indicateurs phares complémentaires au PIB, est attendue par le Gouvernement. Avis sera ensuite demandé aux conseils consultatifs concernés avant une décision finale du Gouvernement. Enfin, le calcul, la publication et la diffusion de ces indicateurs complémentaires au PIB devront être implémentés dans le cadre de cette législature.